Pour nous rejoindre:

(514) 286-8226

(514) 286-9495

3958, rue Dandurand,
Montréal, Québec,
CA H1X 1P7
communications@tcaim.org
DOSSIERS
DOSSIERS
La TCAÎM œuvre pour une meilleure qualité de vie des aînés et pour construire une solidarité avec tous les âges. Consultez les dossiers prioritaires

EN SAVOIR PLUS
MEMBRES
MEMBRES
La force de la TCAÎM est la diversité de ses organisations membres et sa constante évolution.
Joignez-vous à nous

EN SAVOIR PLUS
RESSOURCES
RESSOURCES
La TCAÎM est un carrefour incontournable sur la situation des aînés. Elle se veut le porte-voix des aînés montréalais. Découvrez les ressources pour aînés

EN SAVOIR PLUS

Lutte à la maltraitance envers les aînés

Les personnes aînées peuvent représenter une population vulnérable à la maltraitance de toutes sortes. Certaines d’entre elles peuvent être victimes d’une ou de plusieurs formes de maltraitance (physique, psychologique, sexuelle, matérielle ou financière, violation des droits de la personne ou négligence) et malheureusement, trop peu d’entre elles dénoncent ces situations. Près de 80 % des cas ne sont jamais signalés ou détectés (source : Réseau québécois pour contrer les abus envers les aînés (RQCCA). Pour mieux comprendre, reconnaître et agir lorsque vous faites face à une situation de maltraitance, visitez le site.

À la suite de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés tenue à l’automne 2007 et compte tenu de l’expertise développée sur les environnements sécuritaires (2004-2007), la TCAÎM a décidé de se doter, depuis l’automne 2008, d’un axe prioritaire sur la lutte à la maltraitance. L’objectif étant de réunir les partenaires clés en cette matière afin d’identifier, de manière concertée, les actions régionales à privilégier, en complémentarité avec les ressources et mesures existantes.

Concertation – À l’échelle régionale
Comité d’orientation montréalais

Soutenu par les membres du Comité d’Orientation Montréalais (COM), la coordonnatrice régionale appuie le développement des actions de formation, de sensibilisation, d’intervention et de coordination de différents comités de travail. Dans la continuité des travaux effectués précédemment, la TCAÎM a été invitée à faire partie du Comité d’orientation montréalais. Depuis 2014, elle se charge de la co-animation du COM.

Cliquez ici pour accéder à la composition du Comité d’orientation montréalais

Ce comité a notamment organisé le « Rendez-vous des partenaires montréalais sur la maltraitance : du dialogue à l’action », un événement ayant rassemblée plus de 150 personnes le 7 novembre 2013 sur les différentes réalisations et projets en concertation régionale, en recherche et en matière de diversité culturelle. Cet événement a permis d’échanger sur les priorités du plan d’action montréalais en maltraitance envers les aînés 2014-2017.

Les orientations qui guident ce Plan d’action régional sont les suivantes ; Favoriser le partage et la mise en commun des bonnes pratiques, assurer la cohérence et la synergie des actions locales en continuité de la vision régionale, proposer des  modalités de transfert des connaissances et soutenir l’appropriation des outils, arrimer le développement des pratiques en lien avec les avancées de la recherche et assurer le développement des pratiques auprès des clientèles spécifiques.

Cliquez ici pour voir le plan d’action montréalais 2014-2017

Actions en cours :
- Formation pour des organismes communautaires est en développement,
- Comité de réflexion sur l’implantation éventuelle d’une entente socio judiciaire a débuté    récemment
- Préparation d’un colloque prévu en 2016 fait l’objet d’une mobilisation et d’un engagement continu des partenaires montréalais de la région de Montréal et ses environs.

Concertation – À l’échelle provinciale

Parallèlement à ces comités régionaux, la TCAÎM siège également sur le Comité d’implantation stratégique pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées des communautés culturelles qui a commencé ses travaux en janvier 2013. La TCAÎM fait également partie du sous-comité Soutien aux organismes communautaires, découlant du comité d’implantation.

Cliquez ici pour voir le Schéma structurel du Comité d’implantation provincial

promosession

Les travaux de ce sous-comité ont permis de mettre en place, pour 2015-2016, une série de sessions de sensibilisation s’adressant aux aînés issus des communautés culturelles.

 

 

 

Les projets SAVA (Soutien aux Aînés Victimes d’Abus)

Les projets SAVA visent essentiellement à :

•  Informer et sensibiliser les personnes âgées et la population en général sur le phénomène des abus et de la négligence envers les personnes âgées;
•  Dépister et référer les personnes âgées victime d’abus en lien avec les intervenants du quartier;
• Écouter, entendre et accompagner les personnes âgées victimes d’abus dans leurs démarches pour faire cesser ces agissements;
• Développer et enraciner une solidarité intragénérationnelle entre les aînés de la communauté.

Intervention SAVA Centre-Est

Depuis février 2008, le Carrefour Montrose, un organisme communautaire de Rosemont offrant différents services aux aînés, a mis sur pied un projet pour contrer l’isolement social des aînés.

Axé sur la prévention, le repérage puis l’intervention, le projet SAVA cible les aînés les plus vulnérables à l’abus ou la maltraitance dont les impacts négatifs sur la santé physique, psychologique et sociale ne sont plus à démontrer.

La résolution de ces situations complexes nécessite souvent l’implication de divers intervenants : travailleurs sociaux, policiers, intervenants communautaires et autres professionnels. C’est en se mobilisant et en travaillant tous ensemble vers un même objectif qu’ils sont le plus efficace dans leur aide aux aînés victimes d’abus ou

Le projet SAVA a aussi créé des ententes avec des maisons d’hébergement qui peuvent accueillir temporairement une personne aînée devant quitter son milieu de vie pour des raisons de sécurité.

Mme Anne Marie Gauthier, l’intervenante du projet SAVA est d’ailleurs disponible pour les professionnels qui désirent faire de la co-intervention. Ils peuvent communiquer avec elle au (514) 885-6757.

SAVA Centre-Ouest

SAVA Centre-Ouest/NDGCCEA s’implique directement auprès des aînés qui sont victimes (ou victimes potentielles) de maltraitance pour les guider an qu’ils puissent faire des choix plus sécuritaires dans leur vie quotidienne. Où se tourner lorsque l’on soupçonne qu’un ami, un proche, un voisin ou une résidente en HLM est peut-être victime de mauvais traitements ? Qu’il s’agisse de négligence, de difficultés d’ordre psychologique, d’abus financiers ou de violence physique, il ne faut pas hésiter et contactez gratuitement un service en place qui saura vous conseiller et vous diriger vers les bonnes ressources.

Habitez-vous dans l’ouest de la ville (NDG et environs, Lachine, LaSalle, Dorval) ?
Vous pouvez nous appeler au numéro (514) 903-3550.

SAVA Centre-Ouest/NDGCCEA et son intervenante du milieu a établi des contacts fructueux avec le SPVM pour identier des victimes qui peuvent avoir recours à un hébergement temporaire an qu’elles puissent consulter une équipe de spécialistes qui sauront les guider an qu’elles fassent des choix sécuritaires et retrouver une vie sans anxiété.

Nous organisons des présentations gratuites concernant les problèmes de maltraitance et les techniques de prévention. Pour toute information, contactez le (514) 903-3550.

D’autre part, SAVA Centre-Ouest/NDGCCEA vient de mettre à jour un Carnet communautaire des aînés, outil précieux offrant des conseils pratiques concernant la sécurité et propose les coordonnées des diverses ressources qui se dédient aux aînés situés dans les territoires desservis par SAVA Centre-Ouest/NDGCCEA.

Contactez-nous : 2100 Marlowe, suite 211, Montréal, H4A 3L5 /// (514) 903-3550 /// info@savacentreouest.org

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire